Les articles WELIOM

L’AGRÉMENT HÉBERGEUR DE DONNÉES DE SANTÉ

Depuis la publication du décret 2018-137 du 26 février 2018, 12 sociétés ont obtenu la nouvelle certification Hébergeur de Données de Santé à caractère personnel (lien : https://esante.gouv.fr/labels-certifications/hds/liste-des-herbergeurs-certifies), dont seulement 6 étaient précédemment « agréés HDS ».

Une offre d’hébergement des données de santé importante

Le nombre de nouveaux entrants, dont deux des géants du numérique que sont AMAZON et MICROSOFT, montre le fort intérêt des industriels pour un marché émergeant et en cours de structuration.

Ce marché est porté notamment par un cadre réglementaire de plus en plus contraignant (RGPD, HOPEN, …), par les nombreux projets de regroupements publics (GHT) ou privés (Groupe), ou par l’explosion des solutions SAAS proposés par les éditeurs de logiciel traditionnels ou issus de la e-santé.

Associée aux hébergeurs toujours agréés, dont certains sont déjà conformes au nouveau référentiel de certification, l’offre de service devient vraiment importante.

Toute entreprise de santé souhaitant sécuriser ses données pourra bénéficier pleinement de nouvelles solutions technologiques, à des tarifs toujours plus attractifs, tout en disposant d’une plus forte capacité de mise en concurrence des fournisseurs.  

Une nouvelle certification HDS plus adaptée

Cette nouvelle procédure conforte également la décision des pouvoirs publics de mettre en œuvre une démarche plus alignée sur les standards existants en matière d’exploitation et d’infogérance (Iso 270001, ISO 20000) et en matière de protection des données personnelles (Iso 27018).

Le cadre réglementaire proposé offrant de la latitude dans la répartition des responsabilités entre l’hébergeur, l’infogéreur et le client (ou ses sous-traitants), tout en l’encadrant encore plus, les services informatiques internes des Etablissements de Santé pourront évoluer vers des modèles hybrides d’organisation des tâches permettant de garantir plus de conformité, de sécurité et de disponibilité des données.

Ces signaux positifs doivent permettre de développer les offres de services hébergées source d’agilité dans l’exploitation et la mise à disposition des applications aux usagers.

Vous souhaitez être accompagné dans la sécurisation et la disponibilité de vos données de santé ?

les actualités weliom récentes

lire
TÉLÉMÉDECINE : CAPITALISER AUJOURD’HUI POUR REPENSER LA SANTÉ DE DEMAIN07/04/2020
Une tribune WELIOM par Didier ALAIN De l'affaire du sang contaminé dans les années 1980 et 1990 (création des agences sanitaires) aux attentats de 2015 (renforcement [...]
Publications

lire
SERAFIN-PH : UN PAS DE PLUS VERS L’AMBITION D’INCLUSION ?09/03/2020
Dans la continuité de la Loi du 11 février 2005 qui établit le droit à compensation du handicap quels que soient l’origine et la nature de la déficience, SERAFIN-PH [...]
Publications

lire
GRAND ÂGE – E-PARCOURS : LE MAINTIEN À DOMICILE DANS UNE LOGIQUE DE PARCOURS07/11/2019
La volonté croissante des personnes âgées de rester chez elles plus longtemps et le nombre de personnes en perte d’autonomie de plus en plus important (20 000 de plus [...]
Publications