MÉDECINE DE VILLE : LE SI COMME LEVIER À LA COORDINATION DES SOINS

Le code de la santé publique, comme les récents rappels réglementaires, placent le médecin généraliste comme pivot dans la première prise en charge du patient, dans son orientation, son suivi et la coordination de son parcours : une mutation qui implique à la médecine de ville de repenser son rôle et son organisation.

SIP, DMP, messageries sécurisées, portails régionaux… de nombreux outils de coordination à s’approprier

Les médecins de ville doivent s’organiser pour prendre le plus largement possible ce rôle de pivot, qui implique la mise en œuvre d’outils de coordination tant verticaux (lien ville-hôpital, lien avec les structures médico-sociales, …) qu’horizontaux (équipes pluriprofessionnelles de premier recours, organisés ou non en maisons ou centres de santé).

La mise en place de Systèmes d’Information Partagés (SIP), de liens avec l’écosystème sanitaire et médico-social (DMP, messagerie sécurisée de santé, connexion aux portails régionaux d’appui aux parcours) devient une nécessité dans la pratique professionnelle, en même temps qu’un prérequis à l’obtention d’aides et d’appuis des tutelles (Assurance-maladie, Agences Régionales de Santé).

Médecine de ville : comment WELIOM peut vous accompagner ?

WELIOM s’appuie sur sa connaissance des problématiques du secteur de la santé et son expertise de la transformation numérique pour accompagner les différents acteurs de la médecine de ville et les aider à activer ces différents leviers.

Une vision exhaustive des besoins à chaque étape des parcours, combinée à une connaissance du marché et une méthodologie convenant aux projets mobilisant de multiples intervenants, permet de conseiller au mieux les professionnels du premier recours.