Les articles WELIOM

UN ACCOMPAGNEMENT GLOBAL POUR UN VIRAGE NUMÉRIQUE RÉUSSI

Société de conseil exclusivement dédiée au monde de la santé, WELIOM met sa parfaite maîtrise des différents programmes nationaux au service de la transformation numérique des établissements de santé.

Son objectif ? Faciliter leur compréhension des enjeux et modalités se superposant parfois, en les accompagnant dans leurs choix stratégiques et opérationnels, comme nous l’explique Paul Leroy, Directeur Conseil Associé chez WELIOM.

Quel regard portez-vous sur la dynamique nationale en faveur de la santé numérique ?

Paul Leroy : Nous souscrivons totalement à la stratégie actuelle basée sur le financement à l’usage qui, après les établissements sanitaires, a été étendue aux établissements médico-sociaux par le Ségur Numérique et à l’ensemble des acteurs de l’écosystème Santé par d’autres dispositifs de financement.

Nous soutenons également toutes les politiques publiques visant à accélérer le virage numérique du système de santé, comme la doctrine technique du numérique en santé, mise en application par la stratégie Ma Santé 2022, ou encore la récente intégration du numérique dans le calcul de l’IFAQ, l’incitation financière à l’amélioration de la qualité.

Mais, aussi pertinents que soient ces programmes, leur superposition peut les rendre difficilement lisibles pour les établissements de santé et les tutelles. C’est justement un champ sur lequel WELIOM est en mesure d’intervenir.

Que proposez-vous ?

La trajectoire nationale, ses finalités et ses bénéficiaires sont parfaitement clairs. Cependant, le cœur de métier des établissements de santé étant le soin, ils n’ont pas toujours le temps ni les ressources pour décrypter les attendus des différents programmes et pour organiser leur mise en application dans les délais souvent ambitieux retenus par les pouvoirs publics.

WELIOM met à leur disposition son expertise sectorielle, sa forte présence sur le terrain et ses échanges réguliers avec tous les acteurs de l’écosystème, pour leur offrir une bonne compréhension des séquencements et des modalités d’atteinte des cibles d’usages, en particulier lorsqu’il y a des différences entre les programmes. Par exemple, pour HOP’EN et IFAQ, l’alimentation du DMP peut se faire via l’INS calculé, alors que SUN-ES impose l’INS unique et qualifié. Il peut être difficile pour un établissement de se positionner et d’arbitrer dans ces conditions.

Pourriez-vous nous détailler vos différentes actions ?

Concrètement, nos équipes mettent en œuvre un accompagnement global sur l’ensemble des programmes, à la fois sur les plans stratégiques, organisationnels et techniques. Nous maîtrisons parfaitement les indicateurs nationaux de l’Observatoire des Systèmes d’Information de Santé (OSIS), qui sont très évolutifs et qui serviront de socle au futur référentiel MaturiN-H.

C’est d’ailleurs une de nos valeurs ajoutées : au-delà de notre connaissance des obligations actuelles, nous cherchons toujours à anticiper les évolutions à venir, afin que la marche soit moins haute à franchir pour les établissements que nous accompagnons.

Comment pourriez-vous contribuer à améliorer ces programmes ?

Nous échangeons régulièrement avec les pouvoirs publics et les tutelles, pour faire remonter les difficultés constatées sur le terrain et proposer des axes d’amélioration. Il est dommage que les cabinets de conseil comme le nôtre, ne soient pas impliqués en amont, dans les processus de co-construction des programmes nationaux.

WELIOM, qui intervient exclusivement dans la santé depuis plus de 15 ans, a une expérience sectorielle forte. Nous sommes demandeurs d’apporter notre pierre à l’édifice. Il est de notre devoir de nous impliquer, pour contribuer à élever le système de santé et faire en sorte que cette belle dynamique se poursuive.

Interview réalisée par Joyce Raymond pour Hospitalia #59

les actualités weliom récentes

lire
L’INTÉGRATION DE LA SÉCURITÉ DANS LES PROJETS OU COMMENT BIEN FAIRE LES CHOSES DÈS LE DÉPART ?31/01/2023
Dans une précédente publication (cf. Guide cyber-résilience APSSIS - Opus 6), nous discutions de l’implémentation d’une gouvernance de Sécurité et du rôle du RSSI dans [...]
Publications

lire
CYBERSÉCURITÉ : L’ENJEU DE LA GOUVERNANCE24/01/2023
Approche métier : Point de vue de WELIOM Par Xavier Jung, Manager WELIOM Nous sommes régulièrement sollicités par nos clients pour les accompagner dans la [...]
Publications

lire
L’UNION HOSPITALIÈRE DE CORNOUAILLE STRUCTURE SON PROGRAMME DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE AVEC LE PROGRAMME FRANCE RELANCE DE L’ANSSI10/01/2023
On sait les RSSI bretons très actifs, et l’ARS et le GRADeS mobilisés sur la cybersécurité. La Journée SSI organisée en 2021 par Arnaud MEUNIER, RSSI de l’Union [...]
PublicationsRetours d'expérience