Les articles WELIOM

SUN-ES POUR ACCÉLÉRER LA FEUILLE DE ROUTE DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE !

Le Pilier 2 du Ségur de la santé mettait en avant « la nécessité d’investir massivement dans le numérique pour rattraper le retard de la France dans la modernisation, l’interopérabilité, la réversibilité, la convergence et la sécurité des système d’information en santé. »

Le volet numérique du Ségur en fixe les grandes lignes, les moyens et les objectifs et met à disposition des établissements une enveloppe budgétaire conséquente.

Entretien avec Paul Leroy – Directeur chez WELIOM

Le volet numérique du Ségur est paru récemment. Quels sont ses enjeux ?

D’une manière assez synthétique, les enjeux sont les suivants : généraliser le partage fluide et sécurisé des données de santé entre professionnels et avec l’usager pour mieux prévenir et mieux soigner, mettre les citoyens en capacité d’être acteurs de leur santé, améliorer le cadre de travail des professionnels et contribuer au succès de l’Espace Numérique de Santé (ENS).

Quant aux objectifs, il est possible d’en faire ressortir 2 : financer les établissements de santé et les professionnels de santé et fournir un appui au secteur des éditeurs pour faciliter la mise à niveau des logiciels

Vous évoquez les financements. Seront-ils à la hauteur des besoins ? 

Oui ! Sur ce point, les moyens engagés sont historiques avec 600 millions dédiés au secteur médico-social sur 5 ans et 1,4 milliards pour concrétiser le partage fluide et sécurisé des données de santé.

Comment se fera la répartition des enveloppes ? 

Nous avons déjà les grandes lignes. Sur les 1,4 milliards alloués pour le partage des données de santé, un montant de 210 M€ dédiés uniquement aux établissements sanitaires sera alloué au financement du programme SUN-ES.

Le programme SUN-ES, un programme dans le programme ? 

Oui et non ! Le programme SUN-ES, pour Ségur Usage Numérique en Établissements de Santé se situe dans le prolongement du programme HOP’EN. Il a plusieurs finalités : alimenter et enrichir le nouvel espace numérique de santé « Mon Espace Santé » qui sera ouvert à tout citoyen français dès le début de l’année 2022, incluant le DMP, et promouvoir la messagerie sécurisée de santé, tant auprès des professionnels de santé que des usagers. 

Tous les établissements sont-ils concernés ? 

L’objectif est de financer 75% des établissements. Le financement sera conditionné à l’atteinte de cibles centrées sur l’usage des services et référentiels socles (INS, DMP, MSS, ProSanté Connect).

Concrètement, quel est l’objectif annoncé ?

Passer de 10 millions à 500 millions de documents médicaux échangés par an via le DMP et la messagerie sécurisée de santé à horizon 2 ans !

Comment bénéficier de ces financements ? 

La première période de candidature s’est ouverte le 1er septembre dernier et s’achèvera le 31 octobre 2021. C’est une période très courte !

Eligibilité, prérequis, modalités, dépôt des candidatures : nous avons développé une offre spécifique et parfaitement adaptée pour répondre aux demandes des structures et les accompagner dans ce projet. 

les actualités weliom récentes

lire
LA SANTÉ NUMÉRIQUE POUR UN PARCOURS DE SOINS FLUIDE ET DES ÉCHANGES SÉCURISÉS03/09/2021
L'écosystème de santé doit se réinventer afin de proposer un parcours de soins fluide et sécurisé. Pour accompagner cette ambition, WELIOM est aux côtés des acteurs [...]
Publications

lire
LE RGPD POUR PRÉVENIR LES RISQUES LIÉS À LA CYBERMALVEILLANCE08/07/2021
Au-delà de son aspect purement réglementaire, face à la recrudescence des cyberattaques, le RGPD représente un levier d’amélioration de la sécurité des données de santé [...]
Publications

lire
SENSIBILISATION ORIGINALE À LA SÉCURITÉ DES SI20/04/2021
Les risques qui pèsent sur les systèmes informatiques sont élevés et de nombreuses structures de santé subissent des attaques numériques les mettant en difficulté [...]
Publications